Blog

Derniers Articles
Bière et football, une histoire de lessive et de Premier League.

Bière et football, une histoire de lessive et de Premier League.

Roméo et Juliette, Astérix et Obélix, Tango et Cash. Certains couples semblent si soudés qu’il est impossible d’imaginer l’un sans l’autre. Il en va ainsi pour le duo bière et football. Tentative d’explication 100% estampillée sociologie de comptoir.

« On se boit un Médoc devant le match ce soir ? » Soyons honnêtes, ça ne marche pas. Le foot, c’est la bière. Un point, c’est tout. Reste à comprendre pourquoi : voilà 5 raisons qui ne nous semblent pas idiotes.

Populaire.

Le football, depuis des décennies, représente le sport populaire par excellence. Joueurs pro, licenciés du dimanche, supporters au stade ou devant leur télé : le foot rassemble toutes les classes sociales, mais surtout, n’en exclut aucune. Ribéry, Zidane, Benzema, le foot regorge d’exemples de joueurs issus de milieux et/ou quartiers populaires, devenus des stars planétaires. Idem pour la bière. Celle-ci n’exclut personne.

Tant en termes de prix – on trouve toujours des produits hyper abordables – que de goûts – les styles les plus « mainstream » – blonde légère, blanche – proposent des goûts plutôt consensuels. Bref, la bière, c’est du foot liquide !

Festif

Le football est, en théorie, synonyme de fête. Fête entre potes qui jouent ensemble, ou ensemble toujours, supportent leur équipe. Dans la défaire ou la victoire – sauf malheureux faits divers – le foot est synonyme de moment de plaisir partagé et de convivialité. En cela, le foot et la bière sont cousins, sinon frères. La bière qu’on boit en famille, entre amis/ies, entre collègue porte les mêmes valeurs : partage, convivialité, osons le mot, fraternité.

Made in England

Retenez votre commentaire assassin, chers/chères lecteurs/trices qui connaissaient l’histoire de la bière. Nous savons aussi bien que vous que la bière n’est pas née en Angleterre. En revanche, elle y a grandi et y est devenue une belle jeune fille que l’on croise dans tous les pubs. Bref, l’Angleterre, c’est un vrai pays de bière. Hasard ou non – moi je dis non – l’Angleterre est aussi un immense pays de football : sa Premier League n’est-elle pas aujourd’hui le championnat le plus prisé, convoité, cher et talentueux de toute la planète foot ? Si la bière et le foot font donc tellement bon ménage, n’est-ce pas une volonté de la part des continentaux que nous sommes de copier nos camarades de la Perfide Albion, l’esprit et leur ambiance « pub » quo, avouons-le, est quand même sacrément cool ?

Occupations de bistro !

C’est dans « les bistrots les plus cradingues », comme dirait Renaud, que la bière et le foot ont scellé leur union. C’est en effet dans ces lieux de grandeur autant que de perdition qu’on retrouve nos deux protagonistes. Au bar, il y a toujours du foot. Et du cheval, j’avoue. Le rugby, le tennis, c’est nettement plus rare.

Et dans un bar, que trouve-t-on d’autre, systématiquement ? Une ou des pompes à bières. Bref, quand dans un lieu qui passe du foot, la première boisson qui saute aux yeux, c’est la bière, eh bien… on boit de la bière devant le foot. Ou devant du cheval, ok, ok…

La bière, ça tache (presque) pas

Bon alors là, c’est beaucoup plus personnel, mais vous allez comprendre. Quand, au stade, dans un bar ou dans votre canapé, votre équipe – prenons le RC Lens, au hasard – marque à la 90e minutes, que faites-vous ? Vous sautez, bien sûr ! Et si vous avez une pinte à la main que se passe-t-il pour votre jean « used » et votre t-shirt blanc ?

Ils sont un peu morts pour la soirée, mais il n’y paraît plus rien après un lavage. Imaginez la même scène avec un bon gros rouge des Côtes du Rhône. Voilà. Et je parle même pas du tapis du salon.

Bref, la bière et le foot, c’est bon pour les vêtements, pour le moral et pour apprendre l’anglais.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.