Blog

Derniers Articles
La Pils, style le plus consommé au monde

La Pils, style le plus consommé au monde

Ce style fait partie des plus célèbres au monde, et est même peut-être LE plus célèbre. Il est en tout cas celui que l’on consomme le plus. Vous connaissez d’ailleurs sûrement Heineken, Carlsberg, Jupiler ou encore Kronenbourg. Mais sait-on vraiment d’où il vient ? Quelle est son histoire ? Faisons le tour de toutes ces questions à l’heure où la Pils redevient tendance et appréciée à sa juste valeur.

Un service typique de la Pils en République Tchèque : moitié Dark Lager moitié Pils

Un style de bière relativement récent.

La bière existe depuis des millénaires. Autant dire qu’on peut considérer un style créé le 5 octobre 1842 comme récent. Pour retracer le fil de l’histoire, partons en Allemagne. Plus précisément du côté de la Bavière, dans le Sud du pays. Cette région est alors réputée partout en Europe pour abriter les meilleurs brasseurs et les meilleures brasseries.

En cause, la fermentation basse qui permet d’obtenir des bières plus limpides, effervescentes et désaltérantes. Il s’agit d’un processus qui existe depuis, au moins, le XVe siècle. Les brasseries ne savent pas encore l’expliquer (il faudra attendre Louis Pasteur pour ça), mais on doit cette particularité à des levures qui travaillent à des températures inférieures à 15°C. Les bières sont entreposées au frais dans des galeries souterraines ou des grottes où l’on stock de la glace récupérée dans les cours d’eau durant l’hiver.

Cette notion d’entreposage / de stockage on le retrouve avec la grande famille de la fermentation basse qu’on appelle « Lager » qui signifie ni plus ni moins « entreposer » dans la langue de Goethe.

La jolie ville de Pilsen (Plzen) la quatrième ville de Tchéquie.

Josef Groll à la rescousse.

Mais revenons à notre histoire de Pils, qui est vous l’avez peut-être compris, un membre de la famille des Lager et donc une bière de fermentation basse. Il faut cette fois partir en Bohême, au Nord-Ouest de l’actuelle République-Tchèque, alors sous domination Autrichienne. Dans cette région, beaucoup de brasseries existent et produisent de la bière de fermentation haute. La bière de Pilsen, une grande ville située à deux pas de l’Allemagne, est réputée pour être infectée, trouble et foncée. On raconte même que de nombreux barils de bière furent jeter aux caniveaux pour protester contre la médiocrité de la bière de Pilsen vers 1840.

Pour remédier à ça, le brasseur Josef Groll, originaire de Vilshofen an der Donau en Bavière, est appelé à la rescousse. Son père était propriétaire d’une brasserie spécialisée dans la fermentation basse. Le fils, alors âgé de 29 ans, maîtrisait le processus et répondit présent pour relever le défi en Bohême dans la brasserie des Bourgeois (Bürgerlichen Brauhaus).

Et la bière Pils fut !

Dès son arrivée, Josef s’appuya sur des matières premières locales pour produire de nouvelles bières : houblon Saaz, malt clair et surtout eau douce de Bohême. Le processus de brassage était identique à celui qu’il connaissait en Bavière. Le résultat, une bière dorée, limpide et désaltérante. La révolution était en marche mais ne fut pas mondiale tout de suite.

Si dès le mois de novembre les commandes s’accélèrent et la bière se distribue en dehors de la ville de Pilsen, Josef n’est pour autant pas reconduit en 1845 et rentra au pays pour reprendre la brasserie familiale. Il faut attendre le début des années 1850 pour voir ce style traverser les frontières.

En 1859, la brasserie des Bourgeois décide face au succès croissant de déposer comme marque et label d’origine le mot allemand « Pilsener » qui signifie « de Pilsen ».

A la conquête du monde.

Les bières de Pilsen commencent à s’inviter sur toutes les tables d’Europe à partir des années 1880. Nombreuses sont les brasseries qui osent apposer Pilsner ou Pils sur leurs bouteilles. Ce nom devient rapidement un gage de qualité. La bière Pils étant jugée plus saine et « hygiénique » pour reprendre les termes de l’époque. Face à ce succès mondial, la brasserie des Bourgeois dépose un nouveau nom. Ce sera « Pilsner Urquell » qui signifie en Allemand «la source de la pilsner ».

Aujourd’hui encore, la brasserie est au même endroit et brasse la bière comme elle le faisait en 1842. Avec l’arrivée de la pasteurisation et de l’inox, la recette que l’on trouve dans les rayons à quelque peu changé. Mais vous pouvez toujours goûter l’authentique breuvage mis au point par Josef Groll ! Comment ? En visitant la brasserie durant deux séjours proposés par L’Échappée Bière.

Goûter l’authentique Pilsner et découvrir la région.

L’Échappée Bière, agence de voyages spécialisée dans le tourisme brassicole vous emmène sur les pas de la culture Tchèque. Au programme de ce séjour en autonomie de 3 jours : découvrez la magnifique capitale Prague. Mais aussi ses brasseries artisanales, la ville de Pilsen sur une excursion d’une journée. l’objectif ? Découvrir le berceau de l’authentique Pils brassée dans les murs de sa brasserie créatrice Pilsner Urquell. Mieux que ça, dégustez la recette originelle de la Pils lors de la visite ! La version non filtrée et non pasteurisée puis vieillie en barrique de bois. Un moment inoubliable à vivre dans les souterrains glacés de l’imposante brasserie. Pour accompagner ce périple, L’Echappée Bière vous a concocté un programme varié alliant culture, histoire, gastronomie et curiosités.

Si vous préférez découvrir la culture brassicole (mais pas que) du pays dans son entièreté, il vous faudra plus que trois jours. Pas de problème, L’Échappée Bière propose également un séjour plus long de 5 jours et 4 nuits. Le tout accompagné d’un guide. Idéal pour la découverte de 4 villes. Le départ se fait deux fois par an depuis beaucoup de villes de France et Belgique.


Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.